Tout savoir sur la valorisation financière des futures infirmières en pratique avancée libérales (IPAL)

“Améliorer le suivi de patients atteints de pathologies chroniques, optimiser le temps médical et renforcer ainsi l’accès aux soins des 5,6 millions de personnes potentiellement concernées. » C’est ainsi que l’assurance maladie définit les objectifs de l’apparition d’un nouveau métier au sein du secteur santé, celui d‘infirmier en pratique avancée (IPA).

 

Pour encourager les IDEL à suivre la formation de deux ans leur permettant d’obtenir le diplôme d’IPA, une valorisation financière des actes est prévue par la caisse d’assurance maladie.

 

Infirmière en pratique avancée, vers une valorisation de la fonction d’IDEL

 

Dernier né des métiers de la santé, la profession d’infirmier en pratique avancée s’inscrit dans le projet de modernisation de notre système de santé conçu en 2016. Une avancée qui devrait être bénéfique aussi bien :

 

  • pour les médecins, qui peuvent alors économiser un temps précieux en confiant certains actes à une IPA,
  • pour les patients souffrant de maladies chroniques, qui peuvent bénéficier d’un meilleur accès aux soins et d’une meilleure prise en charge,
  • pour les infirmiers titulaires du diplôme d’IPA qui voient leur activité valorisée, aussi bien d’un point de vue technique que d’un point de vue financier. 

 

Les IPA travaillent en collaboration avec le médecin et jouissent d’une plus grande autonomie que leurs confrères et consoeurs “généralistes”. Ils peuvent entre autre réaliser un examen clinique ou renouveler des prescriptions médicales dans le cadre du suivi de leur patient. 

 

Pour pouvoir exercer en tant qu’infirmier en pratique avancée, une formation universitaire de deux ans est nécessaire. Une fois diplômé(e) l’IPAL peut exercer en ville ou au sein d’un établissement de soins.

 

La rémunération d’une infirmière en pratique avancée libérale (IPAL)

 

Compte tenu de la nature des missions qui lui sont confiées, l’IPA ne sera pas rémunéré à l’acte, mais sur la base d’un forfait. Dans un premier temps, l’infirmier(-ière) en pratique avancée va s’assurer que le patient correspond aux critères d’éligibilité pour un suivi par un IPA. Cette première visite est facturée 20 €. Par la suite, quatre forfaits trimestriels peuvent être facturés : le premier étant valorisé à hauteur de 58,90 € pour un contact plus long, et les trois autres fixés à 32,70 € par patient et par trimestre. 

 

La caisse d’assurance maladie prévoit également  : 

 

  • Une majoration de 3,90 € sur les forfaits de base lorsque la prise en charge est complexe (enfants de moins de 7 ans, ou personnes âgées de plus de 80 ans).

 

  • Une aide financière à la modernisation à hauteur de 400 €/an pour les IPA, et jusqu’à 1120 €/an pour les IPA exerçant en zones sous-dotées.

 

  • Une aide à l’installation à hauteur de 27 000 € versés sur deux ans à condition de respecter les quotas de patients à suivre définis par la caisse d’assurance maladie.

 

Vous vous installez en libéral ? Nous vous accompagnons tout au long de vos démarches d’installation en tant qu’infirmière libérale. Inscription à l’URSSAF et  à la CARPIMKO, conseils pour votre organisation administrative, gestion de votre trésorerie…

 

Faites confiance à notre cabinet d’expertise-comptable, entièrement dédié aux infirmières et infirmiers libéraux.

 

Compta-Idel, prenez soin de vos patients, nous prenons soin de vos bilans.

Proximité

Vous êtes proche de vos patients, nous sommes proches de nos clients.

Simplicité

Plus de prise de tête avec votre paperasse. Vous nous envoyez vos documents et nous nous occupons du reste.

Disponibilité

Une question ? Une urgence… nous nous engageons à vous répondre sous 24 heures.

EXpertise

L’expérience et la connaissance des problématiques spécifiques au métier d’IDEL