Comment devenir IDE libérale ?

Vous avez besoin d'un expert comptable ?

Pas une minute à perdre, appelez-nous au 04 34 48 02 30

conseils comptabilite infirmiere liberale 03

Réactivité, patience, empathie, motivation…, autant de qualités qui, couplées à des compétences techniques avérées, permettent aux IDE libérales d’apporter bien-être, confort et réconfort à leurs patients. Une véritable vocation pour ces auxiliaires de santé qui constituent les piliers de la prise en charge à domicile. 

Parcours d’études, pré-requis et procédures administratives, découvrez comment devenir IDE libérale.

Vous recherchez un expert comptable spécialisé IDEL ?

Notre équipe est là pour vous accompagner chaque jour dans vos démarches administratives et votre comptabilité.

Devenir IDE libérale : parcours d’études et pré-requis

Qu’ils (ou elles) aient l’intention d’exercer en libérale ou en milieu hospitalier, les futurs infirmières et infirmiers doivent suivre un parcours de 3 ans au sein d’un IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers), aboutissant à un diplôme national d’infirmier. Le nombre de candidats étant supérieur au nombre de places disponibles, l’accès à un IFSI se fait sur concours ou sur dossier. Depuis Janvier 2019, le concours d’infirmier ne concerne désormais plus que les personnes en reconversion professionnelle ou les futurs infirmiers militaires. La sélection des bacheliers se fait quant à elle sur dossier, via ParcourSup.

Au terme de ces trois années de formation, les jeunes diplômés peuvent commencer à exercer en milieu hospitalier ou choisir de poursuivre leurs études afin de se spécialiser en puériculture, anesthésie, psychiatrie, hygiène… 

Les IDE souhaitant s’installer en libéral devront justifier d’au moins 24 mois d’exercice (soit 3200 heures de travail) dans un établissement de santé de type hôpital, EHPAD ou SSIAD avant de débuter leur activité en tant qu’indépendant. 

Les démarches à effectuer pour s’installer en tant qu’IDE libérale

Diplôme en poche et expérience acquise, vous êtes fin prêt pour démarrer votre exercice libéral… ou presque. En effet, il vous reste à effectuer (quelques) démarches administratives pour pouvoir exercer en toute légalité. En voici les principales : 

  • Vous inscrire à l’Ordre National des Infirmiers moyennant une cotisation de 75 €/an.
  • Enregistrer votre diplôme auprès de l’Agence Régionale de Santé (ARS), afin d’obtenir un numéro de matricule ADELI, sans lequel la CPAM ne vous délivrera pas de feuilles de soins.
  • Vous inscrire à la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) qui vous délivrera alors une Carte Professionnelle de Santé (CPS), indispensables pour effectuer des télétransmissions.
  • Déclarer votre début d’activité auprès de l’URSSAF et de la CARPIMKO qui vous attribuera un numéro SIRET qui apparaîtra entre autres sur vos déclarations sociales et fiscales.
  • Souscrire une assurance de responsabilité civile, pour être couvert en cas d’accident et travailler en toute sérénité.
  • Adhérer à une Association de Gestion Agréée (AGA) afin de recevoir des conseils en gestion comptable et administrative et éviter une majoration de 25% sur votre impôt sur le revenu.

Devenir IDE libérale : les étapes clés du processus d’installation

Vous souhaitez devenir infirmière libérale, mais vous ne savez pas trop par où commencer ? Voici 7 étapes clés pour mûrir votre réflexion et concrétiser votre projet d’installation en tant qu’IDEL :

  1. Choisir votre secteur d’implantation ;
  2. Déterminer le mode de travail qui vous convient : remplacement ou collaboration ;
  3. Choisir votre statut juridique d’IDEL ;
  4. Trouver votre local pour la création de votre cabinet infirmier ;
  5. Réfléchir au coût et au financement de votre installation en tant qu’IDEL ;
  6. Créer votre entreprise d’infirmière libérale en réalisant toutes les démarches administratives auprès des organismes concernés (URSSAF, CPAM, CARPIMKO) ;
  7. Créer votre patientèle.

Devenir IDEL : définir son secteur d’implantation

La première question à se poser lorsqu’on souhaite devenir infirmier libéral ou infirmière libérale : dans quelle zone géographique implanter mon activité d’IDEL ? Sur ce point, privilégier une installation à côté de votre domicile n’est pas toujours un choix judicieux. 

Pour évaluer le potentiel d’une zone par rapport à une autre pour la création d’un cabinet infirmier, il convient d’étudier la répartition de l’offre de soins infirmiers. Celle-ci est disponible sur le site Cartosanté, qui présente notamment le zonage infirmier. On y distingue plusieurs types de zones, dont les sur-dotées et les sous-dotées. Quelle est l’importance du zonage pour devenir IDEL ? Étudions la question. 

Installation IDEL : les difficultés des zones sur-dotées

Certains secteurs sont désignés comme sur-dotés. Cela signifie qu’il y a déjà assez d’infirmiers libéraux sur la zone. De ce fait, pour pouvoir ouvrir un cabinet d’infirmière libérale, vous devez attendre le départ définitif d’un IDEL en activité. Il est donc compliqué d’obtenir un conventionnement de la CPAM dans ce type de secteur. 

Bien sûr, il existe des cas exceptionnels permettant l’installation d’IDEL en zone sur-dotée. Votre implantation doit être motivée par un événement qui vous oblige à changer d’adresse. Il existe alors 5 cas possibles :

  • Un événement juridique qui vous contraint à déménager
  • Le décès de votre conjoint
  • La maladie grave de votre conjoint, d’un enfant ou d’un ascendant direct ;
  • La mutation de votre conjoint ;
  • Le déménagement du cabinet infirmier dont vous faites partie.

Création cabinet infirmier : les avantages des zones très sous-dotées

Certaines zones sont qualifiées de très sous-dotées, c’est-à-dire que le nombre d’infirmiers libéraux ou d’infirmières libérales est insuffisant par rapport à la demande de soins. Ces secteurs représentent un potentiel intéressant. Pour encourager l’installation d’IDEL, la CPAM propose différents dispositifs de soutien financier. 

Les aides financières pour devenir IDE libérale en zone très sous-dotée sont au nombre de trois. Il existe le contrat d’aide à l’installation d’infirmier (CAII) qui prévoit un montant de 27 500 € sur 5 ans. Le contrat d’aide à la première installation d’infirmier (CAPII), quant à lui, alloue 37 500€ sur 5 ans. Enfin, le contrat d’aide au maintien infirmier (CAMI), qui concerne les IDEL déjà installés, offre 3 000 € par an pendant 3 ans. À ces montants peut être ajoutée une somme de 150 € par mois si vous vous engagez à accueillir un infirmier étudiant pendant l’intégralité de son stage de fin d’études. 

Devenir infirmière libérale : trouver un local pour la création de son cabinet infirmier

Pour devenir IDEL, vous devez définir votre lieu d’exercice professionnel. Une infirmière libérale qui exerce au sein de son cabinet se doit de détenir un local. Il s’agit d’une obligation légale, et ce, même si vous passez la majorité de votre temps en tournée. 

Votre cabinet d’IDE libérale peut faire partie de votre résidence principale s’il est installé dans une pièce séparée de votre logement, avec une salle d’attente distincte de la salle de soins. Si cette configuration n’est pas possible pour vous, l’achat ou la location d’un cabinet infirmier s’impose.

S’installer en tant qu’IDEL : la location d’un local

Pour débuter en tant qu’IDE libérale, la location d’un local présente de nombreux avantages. Il vous permet d’essayer votre nouveau mode de travail par rapport au secteur choisi sans être pieds et poings liés à un achat. De plus, les loyers d’un cabinet infirmier sont déductibles de vos revenus pour le calcul de votre imposition. Il s’agit donc d’une solution flexible et abordable pour commencer une activité d’IDEL.

Devenir infirmière libérale : l’achat d’un cabinet infirmier

Si vous décidez d’acheter un local pour créer un cabinet infirmier, vous pouvez réaliser cette opération à titre privé ou professionnel. L’intérêt de ce choix est avant tout financier. En effet, il vous permet de déduire de nombreux frais de vos revenus d’IDE libérale, à l’image des droits d’enregistrement, des frais de notaire et des taxes. 

L’avantage d’acheter un local pour son cabinet infirmier s’apprécie également en termes d’investissement. En effet, même si vous cessez votre activité, vous avez toujours la possibilité de louer votre local afin de percevoir des revenus.

Devenir IDE libérale : comment créer sa patientèle ?

Le salaire d’une IDE libérale est souvent bien supérieur à celui d’une infirmière employée. En revanche, pour accéder à ce niveau de revenus, il faut commencer par créer sa patientèle. Quelles sont les solutions pour vous aider à vous lancer ? Explorons quelques pistes.

Installation infirmière libérale : développer son réseau

La publicité est interdite pour les infirmiers libéraux et les infirmières libérales. Il est donc inutile de prévoir la distribution de vos cartes de visites dans les commerces du coin. En revanche, vous pouvez vous faire connaître auprès des professionnels de santé de votre secteur, tels que des sage-femmes ou des médecins. 

Devenir IDEL : l’achat d’une patientèle

Les infirmiers libéraux qui arrêtent leur activité procèdent généralement à la cession de leur patientèle. Pour vous, c’est l’occasion de rencontrer de nombreux patients qui auront besoin de vos interventions. En revanche, l’achat d’une patientèle pour devenir IDEL représente un coût conséquent. Souvent exprimé en pourcentage du chiffre d’affaires de l’infirmier qui cesse son activité, il dépend de multiples critères tels que l’offre de soins du cabinet et la zone d’implantation.

Devenir infirmière libérale : les avantages du remplacement d’IDEL pour débuter

Devenir IDE libérale remplaçante offre certains avantages pour débuter. D’une part, l’expérience exigée est moindre que pour une infirmière libérale titulaire. 18 mois d’exercice suffisent. Vous pouvez donc exercer en libéral pour le remplacement d’une IDEL afin d’acquérir les 6 mois restant requis pour devenir infirmière libérale. De plus, c’est une manière utile de vérifier si l’exercice en libéral correspond à vos attentes.

 

Pour en savoir davantage sur les démarches d’installation de l’IDE libérale, nous vous invitons à lire notre guide d’installation de l’IDEL. 

Être infirmier(-ière) libéral(e), c’est rejoindre la route de l’autonomie et de la liberté… mais c’est aussi devoir face à des contraintes administratives. Compta-Idel vous accompagne tout au long de votre processus d’installation en tant qu’infirmière libérale. Confiez la gestion de votre trésorerie à un expert-comptable spécialiste des infirmières et infirmiers libéraux pour une sérénité retrouvée.

Concentrez-vous sur votre coeur de métier, nous nous chargeons du reste.

Compta-Idel, prenez soin de vos patients, nous prenons soin de vos bilans.

En savoir plus :

Infirmières et infirmiers libéraux,
Compta Idel est là pour vous accompagner
pour votre comptabilité et vos démarches administratives

Découvrez nos
nos solutions comptabilité IDEL